Retour au ciel de notre frère Benoit benoit
 
Benoît était en recherche de sa vocation; il avait faitune demande pour effectuer un petit séjour dans la communauté
de Saint-Broladre et il y est resté. Nous nous demandions comment un Marseillais allait s’adapter au climat breton, mais l’adaptation en question s’est vite opérée pour le bonheur de tous.
 
Benoît s’est toujours montré serviable, dévoué et heureux de travailler aux nombreux travauxde la maison, notamment pour la cuisine de notre halte de pèlerinage vers le Mont St Michel. Un peu réservé au début, il s’est rapidement montré un joyeux compagnon,fidèle à l’oraison, au travail, aux différents services communautaires et participant volontiers aux sketches.
Nous avons particulièrement célébré ses quarante ans dans la bonne humeur.
 
Après un long parcours,Benoît nous disait qu’il avait trouvé sa famille spirituelle à la Communauté des Béatitudes.
Nous nous préparions à le revoir avec joie.Tous ici, nous sommes affectés par son départ pour le Ciel si rapide. Nous comptons maintenant sur son intercession. Ses grands éclats de rire vont nous manquer.
 
Pour ceux qui ne le connaissaient pas, voiciquelques éléments de son parcours humain et spirituel. Quatrième d’une fratrie de cinq enfants, Benoît Joseph Emmanuel Vidal est né à Marseille le 28 février 1976. En recherche vocationnelle, Benoît avait frappé à la porte de plusieurs communautés religieuses avant de visiter, en 2013, l’Abbaye de St Martin duCanigou, où, selon ses propres mots, il avait «ressenti très nettement une paix intérieure».
 
C’est cette paix profonde qui, a près relecture, se révèlera déterminante dans le choix de la Communauté. Après avoir visité d’autres maisons (Valcluse, Pont-Saint-Esprit), ce sera dans le foyer de St Broladre qu’il passera son année de candidature en 2015-2016. Cette expérience de proximité avec les pauvres et d’une vie où la prière et la vie fraternelle tiennent la première place confirmera son appel à la Communauté.
 
Tous ceux qui ont vécu au contact de Benoît ont été édifiés et touchés par ses qualités: fraternel, serviable, simple et plein d’humour, faisant preuve de bonne volonté dans les différents services qui lui étaient confiés, il s’était intégré facilement à la vie communautaire.
 
Beaucoup retiendront de lui sa joie communicative et son humour qui réussissait toujours à détendre l’atmosphère.

 

 

 

 

 

 

2 Novembre : Un régiment de la légion étrangère

legionnaires

vient bivouaquer à Saint Broladre.

 

Sainte Thérèse marchait pour un missionnaire; en ce 2 novembre 2015, on pouvait dire qu’elle marchait cette fois-ci pour les légionnaires.

Après trois jours de marche forcée avec 60kgs sur les épaules, les nouvelles recrues vont se rendre au Mont St Michel recevoir leur képi blanc sur le parvis de l’abbaye et promettre de respecter les sept commandements du légionnaire (allez voir sur Google, c’est édifiant)

Leur « padre » (aumônier) connaissait la maison pour avoir séjourné en 2002 avec des jeunes de Saint Jean-Espérance. Il est maintenant aumônier de la légion étrangère à plein temps. Il est donc venu concélébrer la messe des fidèles défunts accompagnés de douze volontaires. Notez bien les origines : Russie, Ukraine, Pologne, Brésil et Népal ! Il y a un mois et demie, aucun ne parlait français.

Certains sont très jeunes : on peut rentrer à la légion dès 17ans.

Le padre avait choisi l’évangile selon saint Luc qui parle de la tenue de service, un peu comme le légionnaire qui, durant 5 ans d’apprentissage, est toujours prêt au service.

L’aumônier nous partageait que, vu les nationalités en présence et le passé parfois lourd de certains, des bagarres surgissaient inévitablement. L’affaire est rapidement bouclée : les deux ennemis ont les mains attachées pendant toute une journée et sont obligés de travailler ensemble !

Le saint patron des légionnaires est saint Antoine du désert « il nous fallait quelqu’un d’un peu rustique » disait l’aumônier.

Rustique ou pas, chacun de nous a porté dans sa prière et entouré de sympathie tous ces jeunes qui désirent se donner à leur manière pour les autres ou seracheter. Bel exemple à méditer.

 

chapelle legionnaire

 


 

 Retour aux sources !

 

Le 20 octobre en la fête de Sainte Adeline et en l’honneur des 900 ans de fondation de l’Abbaye Blanche à Mortain, 3 pères spiritains ont célébré une messe dans l’abbatiale .

Plusieurs frères et sœurs du foyer de St Broladre étaient présents, ainsi que des familles résidants à Mortain, comme les Dumont, les Nouailhat et les Zureck .

Nous avons eu beaucoup de joie à les revoir ainsi que nos amis de Mortain.

Ce fut un moment émouvant pour les pères spiritains, mais aussi pour chacun d’entre nous….

Tant de visages et de bons et beaux souvenirs nous revenaient en mémoire-durant la messe.

La rencontre s’est terminée par un verre de l’amitié dans le cloitre à la lueur des chandelles.

 

 

ABBAYE BLANCHE        ABBAYE BLANCHE2

 

 


 

Soirée « Pétales de rose » 2015 à Saint Broladre

 

Samedi 4 octobre 2015, nous avons eu la joie, en notre communauté de saint-Broladre, d’honorer les époux Louis et Zélie MARTIN et leur fille, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, avec deux cent cinquante personnes.

A 15h, sœur Marie-Marthe a donné un enseignement sur la famille MARTIN. Elle a souligné que Louis et Zélie, en se mariant, voulurent avoir des enfants qui soient des saints. Zélie avait naturellement le tact pour découvrir les qualités et les failles de chacun de ses enfants, afin de leur donner une éducation appropriée à chacun. Louis, de son côté, avait une autorité naturelle pour rétablir la paix quand les disputes éclataient.

A 17h, une dizaine de frères et sœurs ont présenté un spectacle sur « les enfants spirituels de Thérèse » : Le meurtrier converti Pranzini, les pères missionnaires parrainés par Thérèse, Van, le petit vietnamien, sa propre sœur Léonie et le pape François ! La grâce aidant, on s’y croyait, chacun étant à fond dans son personnage. Un groupe d’ados, conduit par un jeune prêtre de la Communauté Saint Martin, fut très touché.

Avant la démarche de la lettre à Thérèse, de beaux témoignages furent donnés : on ne peut pas y rester insensibles, en particulier quand on prie Thérèse pour les autres.

L’une d’entre nous témoigna qu’il semblait qu’elle attirait dans sa prière tous les couples sans enfants. Dans sa délicatesse, Le Seigneur lui a toujours fait connaître

que sa prière a été exaucée : à plusieurs reprises, des naissances inespérées. Alors, ne nous lassons pas de frapper à la porte du cœur de Dieu avec Thérèse.

 pape francois et therese          groupe

 Thérèse et le Pape François

 

van         pranzini

             Thérése et  Van                                                                     Thérèse et Pranzini

 leonie      leonie1

                                                                                             Thérèse et sa soeur Léonie

enseignement

 

 

 


 

 

"ENCIELEMENT"

 maminou

 

 

Mathilde PORTIER, maman de Lionel, membre permanent de la communauté, est décédée paisiblement, le 2 octobre, le matin de la fête de sainte Thérèse. Elle vivait au milieu de nous, depuis 1992, depuis la mort de son époux.

Après une enfance difficile en Haute-Savoie, elle a travaillé tôt pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle s’est mariée avec François PORTIER et a eu deux enfants. Elle a exercé plusieurs professions dans le milieu médical, tandis que son mari a travaillé à la municipalité de Menthon-Saint- Bernard.

Après son veuvage, elle a vécu 23 ans au milieu de nous, si bien que nous avions adopté le nom que lui donnaient ses proches : « Maminou ».

Nous rendons grâce pour sa vie qui fut bien remplie, avec ses joies et ses peines, et nous la remercions pour tout ce qu’elle nous a donné d’elle-même, avec tout son cœur.

 


 

 

 

Chaussure 4 Jours à pied, ça use , ça use, 4 jours à pied au Mont-Saint-Michel, ça use les souliers !

 

Ils sont jeunes, plein de dynamisme, parfois essoufflés ou peu entraînés, toujours prêts à rendre service, vous les avez reconnus :

les scouts et les guides !

Plusieurs patrouilles font des escales chez nous en allant de saint-Malo au Mont- Saint Michel, au prieuré d’Ardevon. La chaleur était au rendez-vous, les orages aussi. Les plus surpris furent des scouts italiens de Bologne : trempés, perdus, ils furent pris en charge par l’un de nos voisins plus habitué à transportés des pommes de terre que des jeunes scouts en 3 fournées. Après une nuit de séchage et un nettoyage des lieux très soigné, ils ont animé avec nous la messe du 15 août.

« Viva Italia e la sua gioventù » (Vive l’Italie et sa jeunesse !) Bientôt des jeunes randonneurs en camp vélo atterriront à la maison : c’est peuplé en ce moment, on dirait !

scouts site            scouts2      


pelerin Pèlerinage

 

« Nous n’avions jamais fait de pèlerinage de notre vie » 

Samedi 8 août dernier nous étions dix pèlerins à nous diriger vers le Mont-Saint-Michel. Plusieurs étaient des randonneurs confirmés mais avaient ressenti le besoin d’effectuer une démarche spirituelle pour se rendre au sanctuaire de l’Archange. Deux d’entre nous n’avaient jamais fait de pèlerinage de leur vie.

Nous avons pris le temps de marcher dans les polders, à l’écart de la foule, par un fort vent du nord, en alternant temps de silence et temps de méditations et de témoignages. Une fois arrivés au Mont, nous avons écouté deux passages de la Bible qui se complétaient : le passage de la Mer Rouge (qui est particulièrement adapté au pèlerinage au Mont) et un extrait de l’évangile de Matthieu sur les anges des plus petits qui voient sans cesse la gloire de Dieu.

Partir en pèlerinage, c’est se mettre en route pour aller rencontrer Quelqu’un. Le monde angélique est là pour nous aider à progresser dans la charité fraternelle et l’Amour de Dieu. « Après cela, j’espère devenir meilleur » nous disait le plus âgé d’entre nous. Qu’il en soit ainsi pour chacun des participants.

 

mont st michel marche


 

basilique001 800x600  A Lisieux,

Saint Broladre sur scène : la veillée mariale de la session.

 

Le mercredi 29 juillet, notre maison a animé la veillée mariale de la session de Lisieux. La scénographie s’articulait autour de la parole de la Vierge Marie à Cana : « faites tout ce qu’il vous dira ».

L’assemblée fut surprise par l’arrivée de tous les figurants habillés en invités de noce juive, musique rythmée à l’appui. Ce passage de l’’évangile mimé fut une introduction aux conseils prodigués par Marie lors de ses différentes apparitions.

L’un des messages le plus fort fut celui de Banneux, de la Vierge des pauvres, qui avait demandé curieusement aux pèlerins de « pousser les mains dans l’eau ». Par ce geste de foi, de grandes grâces pouvaient être données. Un représentant de chaque continent refit ce geste, avec beaucoup d’émotions. Ainsi chacun des continents et chacun de vous ont été présentés au Seigneur sous le regard de Marie.

A la fois théâtre spirituel et temps de prière, la veillée réconforta plus d’un y compris les acteurs, heureux d’avoir participé modestement à l’extension du Royaume dans notre monde.

Au Belvédère, notre maison tenait aussi le stand de notre ciergerie Lumen Christi, agrémenté d’un montage vidéo qui montrait que la vie au milieu des pauvres est loin d’être triste.

    lisieux 2       lisieux1

 

lisieux3            lisieux 6   

   banneaux pousser

        lisieux5

 

 

 


 Bienvenu au Père Louis Marie

 

Nous avons la joie d'avoir un nouveau prêtre pour notre maison , il nous vient tout droit de Nouvelle Calédonie;

Nous lui souhaitons un bon temps auprès de l'Enfant Jésus, et nous rendons grâce à Dieu de nous l'avoir confié pour un temps.

 


 

Visite chez les Petites Soeurs des Pauvres à St Servan

 

Dans la semaine, nous avons repris nos voitures en direction de St Servan chez les petites sœurs des Pauvres, nous avions préparé pour les résidents de la maison de retraite une petite représentation autour d’un conte de Noël.

Quelle joie de revoir des visages connus comme Mgr plateau,le Père Eloi Leclerc

La aussi ce fut un beau moment de convivialité et de partage.

            pereeloi

 



Visite à la paroisse St Michel de l'Illet en Liffré 

 

Depuis quelques mois , les paroissiens de Liffré ont eu la joie d’accueillir un nouveau pasteur. Pour ceux qui ne le savent pas encore , depuis  la Toussaint, Le Père François Xavier WALLAYS a été nommé par Monseigneur d’Ornellas administrateur de la paroisse St Michel de l'Illet en Liffré , il est avec un prêtre  béninois  le Père Olivier Guiassou, auxiliaire pastoral .

Ils sont en charge de cinq clochers et sont très heureux de leur apostolat.Nous sommes allés leur rendre visite dimanche dernier pour leur présenter nos vœux et découvrir leur champ d’apostolat.Au programme, visite de l’Eglise par un membre de la paroisse , ensuite  nous avons partagé la traditionnelle galette des rois ,et pour terminer notre après-midi nous avons fait  une petite visite à  la Vierge Marie , il y une belle représentation de la grotte de Lourdes située à quelques centaines de mètres de là. Ce fut un beau moment fraternel.

 

 

lIFRE

 

 

 

 

 


 

Visite de notre Curé

 

Vendredi 16 janvier nous avons eu la joie de recevoir notre curé le P. Marcel Gasnier , pour l'Eucharistie et pour partager le repas

Nous en avons profité pour lui souhaiter " Bonne fête car c'était le jour de la Saint Marcel.

  MARCEL


 

 Voeux de nos différents apotolats

pubvoeux1

pubvoeux2

 


 

Veillée du 31 Décembre 2014

 

Nous avons terminé l'année 2014 par un temps d'action de grâces et d'intercession pour le monde . Nous avons demandé à Marie de faire une visitation aux 5 contiments pour y apporter la paix.Nous lui avons confié les joies et les souffrances de chaque continent avec dans le coeur la ferme certitude que la promesse de Fatima se réalisera.

"A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera."Ce fut un beau moment de prière pour le monde .

    

DEPART1 MCOEUR

Visite de Marie aux cinq continents et temps de prière pour la paix dans le monde

 ASIE1                                                                          AFRIQUE1  OCEANIE0

 AMERIQUE1       EUROPE1

FOULE1       AFRIQUE2

 

AMERIQUE2        OCEANIE4

 


 

Noël  2014 - Créche de notre chapelle

« Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » (Luc 2,12)

« Il s’agit de la parole de vie » (1 Jean 1b) 

 

Le nouveau-né de Bethléem est la Parole de vie envoyée pour faire route fidèlement avec nous. Depuis l’aube des temps cette Parole de vie féconde l’histoire et transforme l’humanité. Par son amour Dieu choisit de naître dans l’humilité et ouvre ainsi un avenir d’Espérance. Que nous puissions, tous ensemble, à sa suite, être des hommes et des femmes qui mettent leur confiance dans sa parole et sa promesse.

 

                   
 mariemou1                                  stjo

 


 

Dimanche des familles -30 novembre 2014-

Familles " En avent"

Une dizaine de familles sont venues nous rejoindre pour l'entrée dans la nouvelle année liturgique 2015. Nous avons commencé notre journée par l'Eucharistie, puis nous nous sommes séparés, les ados et les plus petits pour des activités en fonction de leur âge, et les parents pour  prendre un temps de réflexion sur  "comment vivre le temps de l'avent".Nous nous sommes tous retrouvés ensemble pour le repas, qui fût un moment de partage fraternel avec les frères et soeurs de la communauté.

En début d'aprés-midi, comme le temps était propice , nous avons fait une petite promenade; ensuite un temps familial pour confectionner en famille une couronne de l'Avent; Pour quelques familles c'était une nouveauté! ce fut aussi l'occasion de redécouvrir le sens des symboles de Noël.

Nous avons terminé notre journée à la chapelle pour une liturgie autour de la lumière et de l'Espérance , les enfants ont mimé un petit conte (L’Etoile Espérance) qu'ils avaient préparé le matin,une invitation à ne pas garder pour nous cette lumière que nous avions reçue en allumant la première bougie de notre couronne de l'Avent.

 Beau temps de fraternité et de convivialité!

Prochain dimanche des familles

Le  dimanche 22 mars 2015 

Le 31 mai 2015  (pélèrinage à Lisieux)

Conte: L’Etoile Espérance:

«Il était une fois une petite étoile haut perchée dans le ciel…
Elle était magnifique et brillait de mille feux pour tous les passants de la terre!
Mais un jour, notre jolie étoile tomba sur la terre et se trouva égarée en plein champ. Qui pourrait la voir maintenant?

Une pauvre femme, toute occupée à ramasser des branches mortes pour chauffer la maison, aperçut quelque chose qui brillait un peu. La femme s'approcha doucement... et de ses mains délicates, elle écarta la terre qui écrasait la malheureuse étoile.

Elle découvrit alors une grande lumière qui ne demandait qu’à éclairer la terre et le cœur des hommes.
La femme dit: «Oh! Comme tu es belle! Veux-tu venir chez moi? Tu éclaireras mes jours et tu rendras courage à mon mari quand il rentre de son travail…»
La petite étoile toute soulagée accepta.
Abandonnant ses branches mortes, la femme recueillit l’étoile dans ses mains ouvertes en forme de coupe et, toute joyeuse, regagna sa maison.

A son arrivée chez elle, elle déposa sa précieuse découverte près d’une fenêtre...De retour le soir, le mari s'étonna de la vive clarté qui scintillait sur la fenêtre. En franchissant la porte, il dit: «Oh! Comme c’est beau! Mais que peut bien être cette chose brillante? D’où vient-elle?»La femme raconta alors toute l’histoire…"Elle nous est précieuse cette étoile, dit l'homme. Gardons-la pour nous à l’intérieur de notre maison !"
"Non, dit la femme, mettons-la dehors, elle éclairera tous ceux qui passeront près de notre maison."
Et plus l'homme disait: "Gardons-la pour nous !", plus la clarté de l'étoile diminuait.
Et plus la femme disait: "Mettons-la dehors!", plus l'étoile brillait.
Alors, d’un commun accord, l'homme et la femme préparèrent une place sur le rebord de la fenêtre et y déposèrent le brillant trésor. Depuis ce jour, la petite étoile n'a pas quitté sa fenêtre et sa clarté est de plus en plus vive!
Elle éclaire de sa douce clarté tous ceux qui passent sur le chemin...
(Adaptation du conte de Rabindranath Tagore)

 

 

 

 

                               

 

 

 

 

 
    

 


Session Emmaüs dans la Paroisse de Brûlon

Temps fort autour de la Parole de Dieu

Une petite équipe de la maison, nous sommes allées vivre la session d'évangélisation de l'école Saint André dans la paroisse de Brûlon dans la Sartre.

 Parcourir le chemin de Jérusalem à Emmaüs avec Jésus ressuscité qui fait brûler notre coeur avec le feu des Écritures et ensuite retourner d'Emmaüs à Jérusalem pour y annoncer la mort et proclamer la résurrection du Seigneur Jésus 

 


 

 

Fête de la Toussaint à la Paroisse de Dol de Bretagne -vendredi 31 octobre 2014-

   

  Animation de la soirée  de la Toussaint à la Salle Jean Paul II  Paroisse Dol de Bretagne

 

 

 

Faustyna avec le groupe d'enfants

 

 

 

 

 

   

 Mr Martin et Le Curé d'Ars

 

   

Sainte Jeanne Jugan et une de ses pauvres

 

 Mère Teresa et sa novice

   

 

 Saint François et la créche

 

 

La  chorale des enfants

 

Saint Jean Paul II

 Sainte Thérèse de l'Enfant -Jésus

   

 

 

 


 Bougies de l'Avent de l'atelier "Lumen Christi"

 

 

 



 

Visite éclair des responsables de la branche laïque .

 

Début de semaine dernière, la branche laïque de notre foyer communautaire recevait la visite de ses responsables. Claude Brenti Cathy Plese, et Anne Emmanuelle .

Ce fut l’occasion de partager ensemble sur l’évolution de la mise en place de la branche laïque et de son fonctionnement dans notre maison. Les choses avancent doucement mais surement…

Leur visite a permis d’officialiser l’entrée de notre Frère Laurent Bourdet dans l’année de préparation à son engagement de laïc consacré pour le royaume. Nous avons pris aussi du temps pour les « news communautaires » des autres réalités laïques de la communauté .

 C’était déjà l’heure de nous séparer … Merci pour tous ses partages et pour les fruits qu’ils vont porter dans l’avenir !

 Dans la joie de se revoir bientôt à la réunion internationale à Béthanie !      

           

 

 


 

Pluies de roses à Saint Broladre

 Chaque année, aux alentours de la fête de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus , la Communauté des Béatitudes organise dans chacune des ses maisons une « soirée pétales de roses » qui consiste a écrire une lettre à Sainte Thérèse pour demander l’impossible au Bon Dieu , elle qui a dit, avant de mourir : « Je vais continuer mon travail quand je serai dans le Ciel. ... J'enverrai une pluie de roses sur la terre » La communauté des Béatitudes de Saint Broladre a organisé sa soirée le 4 Octobre .Environ 250 personnes ont répondu à l’invitation.

Ce fut un beau moment de grâces .Nous avons commencé par nous plonger dans la spiritualité de Thérèse avec un enseignement donné par Sœur Marie Marthe. Puis les familiers de notre foyer communautaire ont pris le relais en jouant une petite saynète pour montrer comment Thérèse vivait la charité dans les petits actes quotidiens …. C’était magnifique… très touchant et surtout plus vrai que nature …

Ensuite est venu le moment des témoignages qui ont fortifié notre foi et notre confiance . En voici quelques uns :

-Une maman avait confié à Ste Thérèse sa fille et son mari, qui ne pouvaient pas avoir d’enfants, ils avaient eu recours à la Fécondation in vitro, mais cela n’avait pas marché. …et quelques mois plus tard, la maman apprend qu’ils attendent un enfant de façon naturelle.

-Une grand –mère avait demandé à Ste Thérèse que son petit fils soit baptisé alors que les parents y étaient formellement opposés … un jour la grand-mère reçoit un coup de téléphone pour fixer une date en vue du baptême.

Une autre grand-mère avait confié à Thérèse ses enfants mariés depuis 20 ans et qui ne pouvaient pas avoir d’enfant ..Un jour elle reçoit un coup de téléphone du Japon «  Maman assieds-toi ». Je suis déjà assise, dit-elle . « Maman nous attendons un enfant ….. Je vous laisse imaginer la joie de la grand-mère .

Vive la prière fervente des grands-mères !

Nous avons aussi découvert que le Bon Pape François aime beaucoup Ste Thérèse de Lisieux

Quiconque a eu l’occasion d’approcher et d’établir un lien d’amitié avec le Cardinal Jorge Mario Bergoglio sait qu’il avait l’habitude d’ajouter à son courrier, aussi court soit-il, … une image de la sainte carmélite, Thérèse de Lisieux.

« Quand j’ai un problème - nous dit-il - je le lui confie. Je ne lui demande pas de le résoudre, mais de le prendre en main et de m’aider ; presque toujours, je reçois comme signe une rose blanche » .C’est dans cette ambiance de confiance que nous avons écrit notre lettre . nous avions la grâce d’avoir une relique devant laquelle nous avons pu prier .

A l’année prochaine pour une nouvelle pluie de roses !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

    

 

 


 

  Une pluie de bisous! 150 ans d'Amour ...

 

 

Le lendemain, nous avions « une pluie de bisous » puisque nous avons célébré 150 ans d’Amour et de Fidélité ! Trois couples d’Amis de l’Agneau fêtaient leurs 50 ans de mariage. La famille Beaudouin, la famille Yardin , et la famille Sénè.

Ce fut aussi une belle journée dans l’onction de la soirée Pétales de roses … Chacun a reçu une rose blanche, signe que Dieu s’occupe d’eux…

Merci Seigneur pour le don de l’Amour !

 

 

         

 

 

 


 

   

 

   

   Soirée" Pétales de roses" à Cambrai

 

Le week-end des 27 et 28 septembre dernier, les églises de Fontaine Notre Dame et de Gouzeaucourt ont proposé une journée et une soirée « pétales de roses », autour de sainte Thérèse de Lisieux, animée par un groupe de la Communauté des Béatitudes.

Qu’est-ce qu’une soirée « pétales de roses » ? Il faut revenir à ce que Sainte Thérèse, à l’approche de sa mort, avait écrit. Elle pressentait que sa mission allait commencer : « Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre ...ne croyez pas que lorsque je serai au Ciel je vous ferai tomber des alouettes rôties dans le bec… vous aurez peut-être de grandes épreuves mais je vous enverrai des lumières qui vous les feront apprécier et aimer. Vous serez obligées de dire comme moi : Seigneur, vous nous comblez de joie par tout ce que vous faites »

Comme chacun de nous, sainte Thérèse a connu des difficultés, des limites, des échecs, mais sa grâce propre est d’avoir vécu dans la confiance et de nous communiquer sa confiance en Dieu, quoiqu’il arrive, car « la confiance fait des miracles »  : Thérèse nomme cette pluie de grâces, une pluie de roses.

L’animation commençait par un enseignement de sr Marie Marthe nous présentant sainte Thérèse au contact des pauvres qu’elle a croisées dans sa vie : Enfants en difficulté, sa sœur Léonie au caractère difficile, son père âgé devenu malade mental, les prêtres et les missionnaires pour lesquelles elle priait et offrait sa vie etc.. Après la conférence, place au spectacle : Faustyna a su nous faire rire et pleurer en mimant les aspects de la vie de sainte Thérèse.

Chaque participant à la soirée se trouvait alors disposé à écrire une lettre à sainte Thérèse pour confier ses intentions. Précisons : La lettre déposée au pied du reliquaire est une « vraie » lettre mise dans une enveloppe timbrée à notre adresse personnelle. Dans un an, la communauté la renverra à chacun par la poste et nous verrons combien l’intercession de sainte Thérèse fait des miracles. Les témoignages donnés à la soirée en sont la preuve.

Cette voie de la confiance prônée par sainte Thérèse, le pape François lui-même nous encourage à la mettre en application : « Quand j’ai un problème, je demande à la sainte, non pas de le résoudre, mais de le prendre en main et de m’aider à l’accepter ; et comme signe, je reçois presque toujours une rose blanche ».

 

   

 

 

 

 


 

 

   Bénédiction des cartables

 

Le samedi 22 septembre,une vingtaine d’enfants accompagnés de leur parents sont venus nous rejoindre pour une para-liturgie à l’occasion de la rentrée. Le Père François Xavier a béni les cartables.

Ce fut l’occasion pour les enfants de prier et de rendre grâce pour leurs maitres et maitresses et pour le personnel de leurs écoles.

Ce fut un beau moment  que nous renouvellerons l’année prochaine!

 

 

   

 

 

 

             

  

 


 

Changement de cordinateur pour le foyer communautaire.

Aprés 4 ans de dévouement au service de notre maison, Soeur Marie Anne de Jésus va prendre un temps de repos bien mérité avant de s'investir dans une autre  mission qui lui sera confiée par la communauté

 
Bon repos à Soeur Marie-Anne  !

C'est Soeur Marie Marthe, responsable de la branche des soeurs consacrées de la maison,présente à Saint Broladre depuis 2 ans et demi, qui prend  en charge la coordination du foyer communautaire.

                                                                                                           Bienvenue à Soeur Marie Marthe!

 Merci à chacune pour le don de leur vie


 


 Fête des Tentes à Nouan le Fuzelier

Plusieurs membres de notre maison ont eu la joie de participer à la » fête des tentes »qui a eu lieu dans notre communauté de Nouan le Fuzelier en Sologne.

Cette fête joyeuse correspond à la semaine juive de Soukkot (de l'hébreu soukkah, « cabane »), dont le but est de rappeler l'errance et la précarité du peuple hébreu après sa sortie d'Égypte.

Cette année le thème était« Pauvres et témoins »

Au programme : veillées, spectacles, eucharisties,enseignements,témoignages,ateliers,animation spécifique pour les enfants...

Il y avait environ 250 personnes, et essentiellement des familles.

Les enseignements du matin ont été donnés par Olivier Belleil et son épouse membre de la Communauté du Verbe de Vie en Belgique.

Sœur Marie Marthe, coordinatrice du Foyer Communautaire de Saint Broladre a donné un enseignement sur le Père Thomas Philippe,et a partagé un peu de son expérience auprès des plus pauvres.Durant ses jours, nous avons vécu une belle grâce de louange et de joie, la présence des enfants et des ados y a beaucoup contribuer.

Dimanche, après l’Eucharistie, les ados ont réalisé un « flash mob » sur une musique du groupe Glorious puis nous sommes tous repartis dans la joie et le désir de partager aux autres ce que nous avions reçu durant ces quelques jours.

         

                                                                                                                      Retrouvailles avec des membres de l'arche

 

 
                                

La famille Belleil et Soeur Marie Marthe


 

 

Au cœur de l’été, une journée de danses d’Israël.             

 

 

Le samedi 9 août, nous avons organisé une journée pour apprendre les bases des pas des danses d’Israël.

Pourquoi les danses d’Israël ? Ce sont des danses qui ont l’avantage d’être des danses de groupe . Chacun est donc invité à rechercher l’ajustement à son voisin ainsi qu’à l’ensemble des danseurs et non pas à s’exprimer seul. De plus, les gestes illustrent des paroles ou des commentaires de la Bible.

Nous avons alterné des danses au rythme soutenu (Ihzirou le Tzion, hava naguila) avec des danses plus contemplatives et des danses franchement plus élaborées mais faciles à mémoriser.

Au vu des évènements actuels, il était important aussi de faire connaître une danse d’inspiration arabe (libanaise). Dans la Bible, le Liban est une terre d’accueil des réfugiés et c’était une manière d’honorer ce pays en s’intéressant à sa culture.

Les danses d’Israël ? elles sont d’inspiration très diverses(Maghreb, Europe centrale, Grèce, Kurdistan….) : elles sont donc un peu le patrimoine de l’humanitéqui donne le meilleur de lui-même quand on accepte de se tourner avec confiance vers Dieu.